Introduction à la langue créole

Introduction à la langue créole
Domaine-Karaibes

Le Créole – Kréyòl

Le créole est une langue à base lexicale française, c’est-à-dire qu’une grande partie de son vocabulaire est d’origine française (ex. chimiz/chemise). Ceci dit, le créole est une langue à part entière avec ses propres règles d’orthographe et de grammaire.

On ne doit donc pas aborder le créole en pensant aux règles régissant la langue française. Quand on apprend l’anglais, on n’essaie pas d’y appliquer les règles du français.

Ainsi, contrairement au français, il n’existe pas de lettres muettes dans le créole. Un conte se dit on kont (on entend konte). De même, le féminin et le masculin n’existent pas dans le créole.

Ainsi, on dit « on plich » une raclée, « on tchòk » un coup de poing. Il existe deux façons d’écrire une langue :

Orthographe proche du français

1) la graphie étymologique. Dans ce système, on prend en compte l’origine du mot créole. Ainsi pour traduire en créole je travaille ce matin, on écrira « moin ca travay beau-matin-la ». On voit tout de suite l’inconvénient d’un tel système. Une orthographe proche du français qui pourrait laisser croire que le créole n’est qu’un sous-produit du français, du français corrompu comme on le lisait dans certains dictionnaires ou encore du français simplifié.

On écrit ce qu’on entend

2) la graphie phonologique. Dans ce système de transcription inventé en 1976,
un son égal un signe et un seul.
Dans un tel système, on écrit ce qu’on entend. Ainsi quand j’entends le son « ka », j’écris k + a sans me référer au français (ca, cas, qu’à).
Aujourd’hui, c’est la graphie phonologique qui est retenue en Guadeloupe pour écrire le créole. Nous prenons, nous aussi, le parti d’utiliser cette graphie.

Source: Karaibes.com

[Total : 4    Moyenne : 5/5]
Translate »